Emile et Robert Gérard

 

Emile Fradin

 

Jamais je n’oublierai Emile Fradin. Pour moi, il était l’esprit de la France profonde et une partie essentielle de Glozel. Il était toujours convaincu de l’importance des objets, toujours fidèle à la mémoire du Dr. Morlet. Son honnêteté et sa probité étaient les meilleurs arguments pour l’authenticité du site.

 

Je me souviens de son hospitalité chaleureuse envers mon mari et moi, des verres de vin qu’il nous a poussés à boire, des longs repas que nous avons partagés, parlant de Glozel. Bien qu’il ne parlait pas l’anglais et que mon français n’était pas très bon, je pense que nous nous comprenions.

 

Quand j’ai brièvement douté du travail du Dr. Morlet, Emile a été génereux et il m’a pardonné. Il ne voulait pas accepter les dates que Hugh McKerrell, Sam et moi avions trouvées, mais il ne nous pas a rejetés personnellement.

 

Emile nous a abandonnés, avec mon mari Sam et mon ami Hugh McKerrell. Tous les trois restent toujours dans mon coeur, inséparables de Glozel.

 

Alice Gerard